Logement étudiant : comment réussir l’état des lieux

Logement étudiant : état des lieux

Enfin ! Après avoir recherché pendant des heures un logement étudiant, mis au point un dossier béton et réalisé des dizaines de visites, vous avez finalement déniché la perle rare ! Seulement, avant de rentrer dans votre nouveau logis, vous devrez faire face à une dernière étape : l’état des lieux. Beaucoup d’étudiants ne sont pas assez consciencieux lors des visites qui précèdent la signature du bail. Certains sont tout simplement distraits, mais il y a aussi ceux qui ignorent comment procéder durant l’opération. Conséquence ? Chaque année, de nombreux étudiants rencontrent des difficultés lorsqu’ils quittent leur logement étudiant. Pour éviter cette situation, vous en conviendrez, assez désagréable, ImmoJeune vous indique la marche à suivre ! Qu’est-ce qu’un état des lieux ? Pourquoi doit-on absolument le faire ? À quoi devez-vous être attentif ? En lisant cet article, vous trouverez toutes les réponses à vos questions ! L’état des lieux deviendra une simple formalité qui n’aura plus aucun secret pour vous !

 

L’état des lieux d’un logement étudiant, c’est quoi au juste ?

Pour commencer, l’état des lieux est un document réalisé par le locataire et le propriétaire à l’entrée et à la sortie d’un logement. Il se présente sous la forme d’un papier ou d’un formulaire qui mentionne toutes les pièces du bien en question. Tout y est précisé : pièces, sol, garage, prises électriques, sanitaires, dépendances, parking, etc. En plus de cela, ce document mentionne également la superficie exacte du logement et son système de chauffage. À tout cela, il faut ajouter une observation détaillée du logement et de ses équipements. Chaque défaut doit être relevé et minutieusement ajouté à l’état des lieux. Bien entendu, pour un logement meublé, il faudra également préciser l’état du mobilier et de l’électroménager. Obligatoire pour tous les types de location,l’état des lieux a une valeur juridique particulièrement importante. Il doit donc être rédigé, daté et signé par le locataire et le propriétaire. Vous l’avez sans doute compris, cette étape est d’une importance capitale, ne la négligez pas !

 

Logement étudiant : état des lieux

 

Pourquoi faire l’état des lieux quand on est étudiant ?

Que ce soit pour une chambre d’étudiant, un appartement ou une colocation, faites votre état des lieux consciencieusement ! Cette étape n’est pas une simple formalité, elle sert à protéger le locataire et le propriétaire si un problème se présente. De plus, comme vous le savez, un contrat de location s’accompagne toujours, d’une garantie locative qui sera débloquée à la fin de votre bail. Seulement, si le propriétaire estime que vous avez dégradé son bien, il peut décider de ne pas vous la rendre. Il pourra ainsi couvrir les frais causés par les dégâts que vous aurez laissés derrière vous. C’est justement l’état des lieux qui mettra en évidence les dégradations survenues durant votre occupation. Imaginez ! Si vous ne réalisez pas de constat à la signature du bail, comment pourrez-vous prouver que certaines dégradations étaient déjà présentes avant votre venue? En négligeant votre état des lieux, vous prenez le risque de rentrer en conflit avec votre propriétaire…et de ne pas récupérer votre garantie locative en quittant votre logement étudiant.

 

état des lieux, location, logement étudiant

 

Logement étudiant : les astuces pour réussir son état des lieux

Vous l’avez compris, réussir son état des lieux est capital ! Mais quels sont les réflexes à avoir ? Que vérifier en priorité ?  Comment éviter un conflit avec son propriétaire ? Pour vous assurer de rentrer dans votre logement étudiant dans les meilleures conditions, vous devez mettre en place quelques astuces.

N’hésitez pas à prendre des photos !

En effet, en cas de litiges les photographies peuvent constituer des preuves solides. Si votre propriétaire vous accuse d’avoir commis des dégâts déjà présents avant votre arrivée, elles seront une preuve irréfutable de votre bonne foi. On vous conseillera donc de prendre des photos détaillées de chaque pièce de votre logement étudiant. Ensuite, envoyez-les à votre propriétaire ! De la sorte, le mail précisera la date de vos images et votre bailleur ne pourra pas vous dire qu’il n’était pas au courant de certains dégâts.

 

Testez tous les équipements de votre logement étudiant !

Prises électriques, appareils électroménagers (frigo, four, plaque de cuisson, etc.), robinet… Rien ne doit échapper à votre vigilance !  Surtout, vérifiez que chacun des dysfonctionnements que vous aurez relevés est bien noté dans l’état des lieux. Toutefois, si vous constatez un défaut après la signature de l’état des lieux, tout n’est pas perdu. Vous avez encore dix jours pour le signaler en envoyant un courrier recommandé à votre propriétaire.

Vérifier les compteurs !

En effet, l’état des lieux servira également à marquer le début de votre consommation d’eau, de gaz et d’électricité. Encore une fois, n’hésitez pas à prendre des photos et à exiger que chacun de ces détails soit noté avant la signature. N’oubliez pas que votre consommation ne débute réellement que le jour de votre emménagement. Soyez donc attentif ! Si votre propriétaire a réalisé des travaux avant que vous preniez possession des lieux, les factures peuvent très vite devenir plus importantes.

 

Ne signez pas l’état des lieux en cas de désaccord avec le bailleur !

Signez un état des lieux veut tout simplement dire que vous approuvez son contenu. N’oubliez pas que ce document a une valeur juridique. En conséquence, il est très important de bien le lire avant la signature. S’il ne vous convient pas, rien ne vous oblige à le signer. Dans tous les cas, soyez vigilant ! Certains bailleurs peu scrupuleux n’hésitent pas à « omettre » certains dégâts dans le but d’encaisser votre garantie locative à votre départ. Toutefois, rassurez-vous, la majorité des propriétaires sont totalement honnêtes et ne cherchent pas à vous soutirer de l’argent.

 

Renseignez-vous sur vos obligations d’entretiens !

Si certaines dégradations sont à la charge du propriétaire, sachez que vous avez aussi des obligations d’entretiens et de réparation : rebouchage des trous dans les murs, nettoyage… En effet, si des dégradations ont été remarquées lors de l’état des lieux, elles devront être remises en état à vos frais. De même si vous avez effectué des transformations (cloison cassée, murs repeints, sol changé…) dans votre logement étudiant sans l’accord du bailleur, vous aurez l’obligation de remettre le bien en état à votre charge.

En cas de désaccord, faites appel à un huissier !

Malheureusement, dans certains cas, le locataire et le propriétaire ne parviennent pas à faire l’état des lieux à l’amiable. Dans ce cas, faites appel à un huissier dont les frais seront partagés par moitié. Si vous n’avez pas d’autres solutions, n’hésitez pas !

 

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/Immojeune

Nous abordons de nombreuses problématiques liées au logement étudiant. Vous pourrez avoir accès à de nombreux conseils qui vous permettront de rechercher un logement étudiant en toute sérénité.

Vous êtes à la recherche d’un logement étudiant ? Inscrivez-vous gratuitement sur www.immojeune.com, le site consacré au logement étudiant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *