5 auberges de jeunesse insolites

25

 

Terminé les grands dortoirs

Les auberges ont su évoluer avec leur temps. Elles sont accessibles à tous, qu’on soit seul, en famille, entre amis, jeune ou carrément plus âgé (il n’y a plus de limite d’âge). La plupart d’entre elles proposent des activités (sport, randonnée, culture, création..), qu’il est possible de réserver à l’avance. On peut y faire sa cuisine, ses lessives, prendre un verre… et les repas sont pris tous ensemble autour de grandes tables accueillantes. Certaines auberges proposent tous les repas sur place (matin, midi et soir), d’autres uniquement le petit-déjeuner. Mais comme il est possible de faire sa cuisine, ce n’est pas un problème. La plupart offrent un confort tout à fait acceptable. Terminé les grands dortoirs en compagnie de tout le monde. Elles proposent des chambres individuelles ou collectives (six à huit personnes), avec des sanitaires privés ou collectifs.

 

Une auberge n’est pas un hôtel low-cost

Attention toutefois, quelque soit l’endroit, une auberge n’est pas un hôtel, et on sera susceptible de vous demander quelques services, comme de ramener vos draps à l’aubergiste par exemple, débarrasser la table, voire faire la vaisselle. Et mieux vaut être prévoyant, car il n’y ni serviette de toilette, ni shampoing dans les sanitaires.

 

Cadouin (Dordogne) : dans une abbaye du XIIème siècle

98957-img-5609-_x450

Vous ne rêvez pas, cette abbaye cistercienne est bien une auberge de jeunesse. Aujourd’hui entièrement rénovée, ce joyau du Périgord brille à nouveau. Construite au XIIe siècle, l’abbaye de Cadouin est classée monument historique, et est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Dormir dans les anciennes chambres de moine, se réveiller au son des cloches, déambuler dans le cloitre le matin sont autant d’expériences inoubliables. La grande cour fermée permet de prendre ses repas dehors aux beaux jours. On se pensait isolé, coupé du monde. Mais il suffit de passer une porte, pour découvrir la place du village, sa halle restaurée, ses cafés et sa boutique de foie gras et de vins.

Loisirs : activités créatives (moulage, sculpture, calligraphie), et aussi touristiques, visite des châteaux environnements, moulin de Rouzigue (fabrique du papier). Randonnée à pied et en vélo, baignade et kayak dans la Dordogne à 5 kms.

Accès : à 6,4 kms de la gare le Buisson-de-Cadouin.

Logement : en chambre double ou en chambre collective (de 4 à 6 personnes).

Restauration : petit-déjeuner, déjeuner et dîner.

Infos : http://www.hifrance.org

 

Cassis (Bouches-du-Rhône) : au milieu des Calanques.

98952-cassis-pauline-fron-_x450

Un havre de paix voué à la nature : l’auberge de Cassis est le lieu idéal pour se faire de nouveaux amis, principalement des randonneurs et autres férus d’escalade. Isolée, elle n’a ni eau courante et n’est pas raccordée à l’électricité. Des panneaux solaires et une éolienne permettent d’obtenir de la lumière le soir, et une citerne permet de récupérer l’eau de pluie, qui est réutilisée pour les toilettes notamment. Et bien sûr tout le monde trie ses déchets, qui sont valorisés au maximum. Enfin, pour apprendre à mieux se connaître, rien de mieux que de faire la vaisselle ensemble. Bien sûr, tous les produits de nettoyage (lessive, savon..) sont biodégradables.

Loisirs : promenade, baignade, escalade, visites des calanques en bateau.

Accès : 7 kms (une bonne heure de marche) depuis la gare de Cassis.

Logement : dortoirs de 4 à 10 personnes. Pas de chambre double.

Restauration : aucune, il faut faire ses repas soi-même.

 

Generator (Paris) : Vue imprenable sur Montmartre

gen_web_rooftop_15

Proche du canal Saint-Martin, cette auberge de jeunesse se situe entre les galeries d’art, les coffee shop et les bars concept.

Venez déambuler dans ses couloirs et admirer les œuvres de Pieter Ceizer ou bien vous détendre dans les salons marocains.

L’espace cantine vous offrira une superbe vue sur le jardin d’hiver. Les escaliers en colimaçon vous mèneront directement au club, inspiré du métro parisien. En haut des marches, le rooftop vous offrira une vue imprenable sur Montmartre.

Loisirs : Visite du Sacré Cœur et de Montmartre, Visite et pique-nique aux Buttes-Chaumont et visite de Pigalle.

Accès : Métro Colonel Fabien (Ligne 2), Bus 46, 75,152

Logement : Chambre simple,double ou quadruple, dortoirs

Restauration : aucune, il faut faire ses repas soi-même.

Infos : https://www.immojeune.com/auberge-jeunesse/paris-10-75/generator-paris_1896.html

Une autre auberge de jeunesse pour les amateurs de Scandinavie : https://www.immojeune.com/auberge-jeunesse/stockholm-se/generator-stockholm_1898.html

 

Cancale : dans un chalet au bord de l’eau

98925-cancale-fuaj-_x450

Située dans une crique abritée, ce chalet est situé dans un cadre idyllique à deux kms du bourg. Il est idéalement situé en face de la baie de Cancale avec une vue imprenable sur la mer et le Mont Saint-Michel. L’auberge dispose d’un bar très agréable et d’une aire de pique-nique en contrebas. Et dès que c’est possible, la patronne propose des produits locaux au petit-déjeuner.

Loisirs : bateau, équitation, promenade, cyclisme, visite de Saint-Malo, le Mont Saint-Michel, les îles Chausey et les îles anglo-normandes.

Accès : bus de la gare de Saint-Malo (15 kms).

Logement : chambres collectives de deux à huit personnes (pas de lit double).

Restauration : petit-déjeuner. Dîner sur réservation uniquement.

 

Ile de Batz (Finistère) : en front de mer

98905-iledebatz2-_x450

Baignée par la Manche, l’Ile de Batz est située au large de Roscoff dans le Finistère. Cette île s’étend sur 3,5 km de long et sur 1,5 km de large. L’auberge de jeunesse occupe une situation privilégiée sur la côte sud de l’Ile, avec cinq maisons disséminées sur un hectare en front de mer. Un sentier vous permet d’accéder à la plage de Pors-à-Liou qui se trouve à 50 mètres. A noter que les chambres sont ouvertes toute la journée.

Loisirs : Découverte du milieu insulaire et marin. Visite du phare, du jardin exotique de Roscoff cité corsaire, la criée et l’aquarium. Tour de l’Ile de Batz par le GR34, vélo, équitation et randonnée.

Accès : navette (20 mn) en bateau de Roscoff (29). L’auberge est à dix minutes à pied de l’embarcadère.

Logement : Deux gîtes. Chambres de deux à dix lits.

Restauration : oui en pension complète.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *