Airbnb c’est bien beau mais c’est risqué !

Airbnb c'est bien beau mais c'est risqué !
Airbnb c'est bien beau mais c'est risqué !

Louer avec Airbnb peut être une solution pour arrondir nos fins de mois. Sauf que cette embellie est en fait très risquée. On vous en dit plus !

Que celui qui n’a jamais entendu parlé d’Airbnb se montre … ou se cache parce que c’est très (très) grave. Cette plateforme de locations saisonnières qui a déjà attiré des millions de voyageurs, a par la même occasion permis à des locataires de finir plus ou moins aisément leur fin de mois. Présent dans plus de 100 pays dans le monde, Airbnb promet de pouvoir explorer le monde et d’accueillir une nouvelle vie. « Bienvenue à la maison », tel est leur slogan présent sur leur site, dans la rue, le métro et … partout. Mais ce géant Américain a tout de même montré des failles en terme de … légalité, dirons-nous.

Airbnb c'est bien beau mais c'est risqué ! 3

Louer ou sous-louer avec Airbnb n’est pas toujours très légal

Jeune locataire, vous comptez peut-être sous-louer votre appartement le temps de votre week-end avec votre moitié, vos amis, ou, moins drôle, votre famille. En plus, l’idée de renflouer un peu les caisses vous fait penser que ce mois-ci, vous avez 3 anniversaires qui arrivent. Penser à Airbnb est certainement une b-a-s-e mais avant ça, vous devez respecter certains points qui sont plus qu’importants.

D’abord, pour sous-louer votre appartement, si le bail est signé après le 27 mars 2014 (loi ALUR), il est obligatoire que vous préveniez votre propriétaire, par écrit. Si votre (gentil) propriétaire l’accepte, vous devrez fournir cette autorisation à votre futur sous-locataire.

Ensuite, comme on peut facilement le remarquer, sur Airbnb, bon nombre d’appartements sont loués à des prix parfois exorbitants. A Paris, par exemple, un 40m² est en moyenne loué à 150 € la nuit, ce qui voudrait dire un loyer mensuel de 4500 €. Sauf que la légalement, le loyer fixé au sous-locataire doit être inférieur ou égal à celui fixé par le propriétaire à son locataire, et pas l’inverse. Mais c’est tout de suite moins intéressant …

En plus, sous-louer votre appartement s’est accepter un ou plusieurs inconnus dans votre chez vous. Assurez-vous donc qu’ils soient respectueux, serviables, propres et sans déviance psychologique telle que la pyromanie, par exemple. Car si vous avez été dans l’obligation de souscrire à une assurance habitation, celle-ci ne protégera des dégâts que pourrait causer le sous-locataire.

Mais vous comptez frauder malgré tout …

L’appel de l’argent dépasse tout entendement et vous ne voulez pas obtenir l’autorisation de votre propriétaire pour sous-louer votre appartement et encore moins réduire le loyer ? Sachez que vous risquez, d’abord de très vite vous faire prendre, mais surtout, de vous retrouver à la rue, avec une amende très salée à payer. En effet, la résiliation du bail de votre location est généralement automatique accompagnée de dommages et intérêts qui iront dans la poche de votre proprio.

Airbnb c'est bien beau mais c'est risqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *